Quels sont les objectifs principaux de la RE-2020 et comment seront-ils atteints ?

RE-2020

Publié le : 13 février 20248 mins de lecture

La RE-2020, une réglementation environnementale révolutionnaire, s’apprête à transformer le secteur de la construction en France. Pourquoi ? Parce que cette directive vise trois objectifs cruciaux : la mise en place de bâtiments à consommation énergétique quasi nulle, l’intégration accrue des énergies renouvelables et une réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre. Pour parvenir à ces fins, des normes rigoureuses d’efficacité énergétique seront instaurées, les technologies vertes seront favorisées, et les pratiques de construction respectueuses de l’environnement seront encouragées. Un changement majeur, avec des répercussions positives attendues telles que des économies d’énergie pour les occupants et une contribution significative à la lutte contre le changement climatique.

Objectifs majeurs de la RE-2020

En entrant en vigueur le 1er janvier, la nouvelle réglementation environnementale RE-2020 s’est fixée des objectifs ambitieux pour les constructions neuves. Ces objectifs s’articulent autour de trois piliers : transition vers des bâtiments à consommation énergétique quasi nulle, promotion des énergies renouvelables dans la construction et réduction significative des émissions de gaz à effet de serre.

Transition vers des bâtiments à consommation énergétique quasi nulle

La transition énergétique et écologique des bâtiments neufs constitue un enjeu majeur pour la RE-2020. Les nouvelles obligations imposées par la réglementation visent à réduire drastiquement la consommation énergétique des constructions, en mettant l’accent sur l’efficacité énergétique et l’isolation thermique. Les besoins en chauffage et la consommation d’énergie primaire doivent être réduits au minimum, favorisant ainsi la conception de bâtiments à énergie positive.

Promotion des énergies renouvelables dans la construction

La RE-2020 promeut activement l’utilisation des énergies renouvelables dans la construction. Les innovations et technologies liées à l’énergie solaire, éolienne ou géothermique sont encouragées, afin de répondre aux besoins bioclimatiques des bâtiments. Cette orientation vers les énergies renouvelables permet également de réduire l’empreinte carbone des constructions et participe à la lutte contre le changement climatique.

Réduction significative des émissions de gaz à effet de serre

La réglementation RE-2020 vise également à minimiser les émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du bâtiment. De la conception à la démolition, en passant par la construction et l’exploitation, chaque étape est concernée. L’objectif est d’atteindre la neutralité carbone, conformément aux exigences de la lutte contre le changement climatique. Pour plus d’informations, consulter re-2020.tech.

Approches et stratégies pour atteindre ces objectifs

La réglementation RE-2020, entrée en vigueur, vise à transformer le secteur du bâtiment en France. Pour ce faire, des normes strictes en matière d’efficacité énergétique sont mises en place. L’objectif est de réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre. Des solutions innovantes sont donc requises pour atteindre ces objectifs. Le calcul de l’impact environnemental des bâtiments, notamment en termes de consommation énergétique et d’émissions de gaz à effet de serre, est un indicateur clé dans cette nouvelle réglementation.

Normes strictes en matière d’efficacité énergétique

La RE-2020 impose des seuils précis en termes de consommation d’énergie et de production de gaz à effet de serre. Pour un usage d’habitation, par exemple, le seuil est fixé à moins de 100 kWh/m² par an. Les matériaux utilisés pour la construction des bâtiments sont également pris en compte dans le calcul de cet indicateur. Cela encourage l’utilisation de matériaux à faible impact carbone et favorise l’isolation thermique des bâtiments pour minimiser les besoins en chauffage et refroidissement.

Intégration de technologies vertes et solutions durables

La réglementation RE-2020 favorise l’utilisation d’énergies renouvelables, comme le solaire thermique pour la production d’eau chaude. Pour les bâtiments climatisés, l’usage de systèmes d’éclairage naturel et de ventilation naturelle est encouragé, afin de diminuer l’impact environnemental. Des solutions innovantes, telles que les systèmes de récupération de chaleur ou les matériaux biosourcés, sont également prises en considération.

Promotion de pratiques de construction respectueuses de l’environnement

Dans l’ensemble, la réglementation RE-2020 promeut une approche globale de la construction durable. Elle vise non seulement à limiter les émissions de carbone des bâtiments, mais aussi à améliorer le confort thermique et la qualité de l’air à l’intérieur. Cela se traduit par des exigences en matière d’isolation, de ventilation et de système de chauffage.

Impacts et avantages anticipés de la RE-2020

Une réglementation révolutionnaire, la RE-2020, s’apprête à transformer le paysage du secteur du bâtiment pour favoriser l’efficacité énergétique et diminuer l’impact carbone des bâtiments. Cette nouvelle réglementation thermique vise à réduire drastiquement la consommation énergétique des constructions neuves et leur émissions de gaz à effet de serre, tout en garantissant un confort thermique optimal pour les occupants. Par conséquent, ces objectifs ambitieux nécessitent une refonte totale de la conception des bâtiments, en prenant en compte l’ensemble du cycle de vie du bâtiment.

Réduction des coûts énergétiques pour les occupants

Dans son ambition de performance énergétique, la RE-2020 instaure de nouveaux seuils de consommation pour le chauffage, l’éclairage, l’eau chaude et la climatisation. Les solutions retenues pour atteindre ces objectifs font la part belle à l’isolation et s’appuient sur l’utilisation d’énergie primaire. Par ailleurs, des indicateurs spécifiques, tels que le BBIO et le KWhep/m².an, serviront de guide pour le calcul de l’impact énergétique.

Création d’un parc immobilier plus durable et innovant

La RE-2020 encourage l’utilisation de matériaux à faible impact carbone, favorise la conception de bâtiments climatisés par la chaleur naturelle et incite à l’intégration de solutions innovantes. Les constructions neuves devront ainsi répondre à des critères stricts de performance énergétique, d’émissions de carbone et de confort thermique. Les bâtiments répondant à ces critères seront alors plus résilients et durables, contribuant ainsi à la lutte contre le changement climatique.

Contribution à la lutte contre le changement climatique

En intégrant l’impact carbone dans le calcul des performances des bâtiments, la RE-2020 va plus loin que la simple efficacité énergétique. Cette approche globale, prenant en compte l’ensemble du cycle de vie du bâtiment, de la conception à la déconstruction, permettra de réduire significativement les émissions de gaz à effet de serre du secteur du bâtiment. Ces nouvelles réglementations représentent donc une étape majeure dans la lutte contre le changement climatique.

Des points clés à retenir de la RE-2020 sont:

  • Des critères de performance énergétique plus stricts pour les bâtiments neufs;

  • L’incorporation de l’impact carbone dans l’évaluation des performances;

  • L’encouragement à l’utilisation de matériaux à faible impact carbone;

  • Des exigences en matière de confort thermique renforcées;

  • La prise en compte de l’ensemble du cycle de vie du bâtiment.

En somme, la RE-2020 place le secteur du bâtiment au coeur de la transition énergétique et de la lutte contre le changement climatique.

Plan du site